Contact | Plan du site |                             Trad. auto. :

Africa'nti

Observatoire de l'insertion et de l'impact des technologies de l'information et de la communication en Afrique

Sommaire

Les fractures numériques Nord/Sud en question. Quels enjeux ? Quels partenariats ?

Université d’été de la communication d’Hourtin (Gironde - France) du 25 au 28 août 2003



- Objectifs, description et inscription

- Présentation des thèmes abordés

LUNDI 25 AOÛT 2003

PREMIÈRE PARTIE : LES ENJEUX GLOBAUX

Session 1 : Cadrage du thème et de la problématique : Les fractures numériques en question

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 8H30-12H

8h30-9h30 : Présentation du colloque et discours d’ouverture par les partenaires

9h30-12h : - La fracture numérique soumise à la question

La notion de " fracture numérique " est controversée ; pour certains c’est un faux problème, un slogan à la mode car elle se confond avec la fracture sociale, pour d’autres elle a des connotations dépréciatives pour les Suds comme autrefois la notion de sous-développement. Quelles réalités recouvre cette notion ?

- Aspects géographiques et géopolitiques, Annie CHENEAU-LOQUAY, (Directrice de recherche au CNRS)
- L’après développement et les technologies numériques, Yvonne MIGNOT LEFEBVRE (Directrice de recherche au CNRS)
- Aspects économiques, Jean François SOUPIZET (Aspects internationaux de la Société de l’information, Commission Européenne)
- Aspects culturels, Ahmed MOATASSIME (Professeur à l’Université, Paris Nanterre)

Président : Pierre DANDJINOU (Responsable régional Afrique, programme NTIC du PNUD)

Rapporteur : Mihoub MEZOUAGHI (Chercheur à l’Institut de recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC) de Tunis)

Session 2 : Les opportunités des développements technologiques récents

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 15H-16H50

Quelles sont les possibilités et les limites des solutions technologiques disponibles pour équiper les zones défavorisées et permettre des accès plus larges ?

- Les communications terrestres avec terminaux fixes, Guy BRUN (Ingénieur des télécommunications)
- Les systèmes satellitaires, Patrick AGNIERAY (Directeur Marketing - Alcatel)
- Les radio communications, Bernard FINO (Chaire de Radiocommunication, Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris-France)
- L’Internet sur mobile et fixe, Christian OLLIVRY (Directeur des Relations Gouvernementales, Motorola)
- Une approche pragmatique pour réduire la fracture numérique, Jean Marie BLANCHARD (Directeur Développement, Alcatel)

Président : Michel LEFEVRE (Chef de l’Inspection Générale du CEA)

Rapporteur : René ASSOUS (Ingénieur des télécommunications)

MARDI 26 AOÛT 2003

DEUXIÈME PARTIE : LES ENJEUX LOCAUX ET NATIONAUX

Session 3 : L’offre d’accès et de production

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 8H30 - 11H30

Comment faire face à la forte demande ? De quelle manière les économies du Sud peuvent-elles exploiter les nouvelles possibilités de diversification de leur tissu industriel ? Quel avenir pour les nouveaux opérateurs, fournisseurs de service et pour les fournisseurs d’accès publics, privés ou communautaires ? L’apparition de nouveaux métiers comme celui de médiateur Internet ne devrait-elle pas être appuyée pour pallier les problèmes d’illettrisme ? Quelles sont les avancées en matière de logiciels pour faciliter la navigation (interfaces homme machine, langages) ?

8h30-10h

- Stratégies d’intégration du Cameroun à la société de l’information, Jean Lucien EWANGUE, (Chercheur à la Fondation Paul Ango Ela, Yaoundé)
- Les télécommunications en Côte d’Ivoire, Didier KLA (Citelcom)
- Burkina Faso : Raccordement de villages enclavés au réseau téléphonique, Emile QUESADA, Jean Louis FULSSACK, Bruno JAFFRE (CSDPTT, Coopération Solidarité Développement aux PTT)
- L’émergence des technopoles dans les pays du Maghreb, Mihoub MEZOUAGHI et Yamina MATLOUTI, (Chercheurs, Institut de recherche sur le Maghreb Contemporain)
- Internet en Bolivie, approche méthodologique et essai de diagnostic, Daniel DORY (Maître de Conférence, La Rochelle)
- Quelle évaluation pour Internet au Cameroun ?, Misse MISSE (Chargé de cours, Yaoundé)

Président : Paul LANTERI (Ingénieur des télécommunications)

Rapporteur : Moda GUEYE (Doctorant, Bordeaux 3)

10h-11h30

- Les accès communautaires en péril ? Sylvestre OUEDRAOGO (Maître de conférence, FASEG, Ouagadougou)
- Les accès publics à Internet au Sénégal : une émergence paradoxale, Thomas GUIGNARD (Doctorant Université de Lille)
- Expérience du télécentre communautaire polyvalent de Tombouctou, Birama DIALLO (Directeur du TCP)
- Les publinets de Tunis, Sami BEN SASSI (Doctorant, Paris 1)
- Villes secondaires au Mali, Camille LANCRY (Etudiante, Paris 1)
- Un modèle africain pour le Nord, Claire SCOPSI (Doctorante CREIS, Nanterre)

Présidente : Annie CHENEAU-LOQUAY (Directrice de recherche, CEAN-CNRS, Bordeaux)

Rapporteur : Ken LOHENTO (Président ORIDEV-Bénin)

ENTRE LOCAL ET GLOBAL, QUELLES POLITIQUES, QUELLES REGULATIONS ?

DÉBAT 434 : 15H - 16H50

COMMUNICATIONS ÉLECTRONIQUES : QUEL MODÈLE DE RÉGULATION ?

Dans un contexte de concurrence internationale, les stratégies commerciales des opérateurs télécoms vont souvent à l’encontre des politiques nationales des gouvernements. Depuis 1994, le rôle des autorités nationales de régulation s’est fortement renforcé dans le monde pour assister les Etats ; ont-ils la possibilité et la volonté d’imposer un service universel aux opérateurs multinationaux ? Une politique volontariste est-elle conforme aux engagements internationaux de l’Etat ? Peuvent-ils entreprendre une politique d’aménagement de leur territoire ?

Mohamed Tidiane SECK (Directeur de l’Informatique du gouvernement, Sénégal), Ousmane Mama TRAORE (ART Mali), Mustapha MASMOUDI (Président de l’Association Tunisienne de la Communication), Anne-Marie STRAUS, (Présidente - Agence Wallone des Télécommunications), Joël VOISIN RATELLE (adjoint du chef du service international - Autorité de régulation des Télécommunications, France)

Animateur : un journaliste

Référent : Jean Dubois de GAUDUSSON (Professeur de Droit, Bordeaux)

Rapporteur : Eric BERNARD (Panos Afrique de l’Ouest)

MERCREDI 27 AOUT 2003

Session 4 - La demande : les usages et contenus

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 8H30-11H30

Pour traiter des usages et des contenus, on présentera des études de cas représentatives des problèmes rencontrés mais aussi des réussites constatées dans différents secteurs 8h30-10h.

- L’essor des nouvelles technologies dans le milieu artistique et culturel de Dakar, Odile BLIN (Maître de Conférence, univ. Rouen)
- Pour la décentralisation au Sénégal, Michel LESOURD (Professeur, Univ. de Rouen), Cheikhou SYLLA (Maître de conférence, Univ. Dakar)
- Quelles technologies, quelles actions et quels bénéficiaires pour mettre les NTIC au service du développement au Nord du Bénin ? Thomas BABONI et Javier SIMO (ONG BORGOUNET, Bénin)
- Dans le secteur de la pêche au Sénégal, Abib NDAO (CIME, Dakar)
- Femmes, cultures et développement durable, Baya BENYAHIA (FEDA, Alger)
- Formation en ligne et solidarité Nord SUD ? Estelle BIOLCHINI et Michel ELIE (Observatoire des usages de l’Internet, Montpellier)

Président : Comi TOULABOR (Fondation Nationale des Sciences Politiques)

Rapporteur : Camille LANCRY (Doctorante Paris 1)

10h-11h30

- Penser la fracture numérique par le contenu, Alain KIYINDOU (Maître de Conférence, Strasbourg)
- L’éducation à distance, Louis Martin ONGUENE ESSONO (Professeur de Lettres ENS de Yaounde)
- Défis pour l’approfondissement du processus démocratique, François OSSAMA (Président Réseau d’information sur le développement durable en Afrique Centrale)
- La gouvernance internationale de l’Internet ? Abdullah CISSE (Professeur de droit Univ de Saint Louis, Sénégal)
- Comprendre et maîtriser les formes de discussion sur l’Internet : application au dialogue Sud Nord, Michel ELIE (Observatoire des Usages de l’Internet)
- Appropriation des NTIC par le réseau des caisses d’épargne et crédit pour les femmes au Sénégal, Cheikh GUEYE (ENDA Dialogue politique)

Président : Raphael NTAMBUE (Directeur de recherche associé au CNRS)

Rapporteur : Sami BEN SASSI (Doctorant, Paris 1)

En parallèle :

Quelle place pour les médias africains dans la Société de l’Information ?

Les médias africains ont un rôle important à jouer dans la construction d’une société de l’information équitable et durable. Comment les médias africains envisagent-ils leur place dans la Société Mondiale de l’Information ? A quels enjeux doivent-ils répondre, quelles opportunités s’offrent à eux et quels obstacles doivent-ils surmonter ?

- Fossé numérique et solidarité numérique dans la cyberpresse en Afrique, Annie BART (Professeur, Bordeaux III)
- Ibrahim SY SAVANE (Journaliste Côte d’Ivoire)
- Georges CHRISTENSEN (Gambie, Responsable NTIC de l’AMARC (association mondiale des radios communautaires)
- Abdoulaye DIALLO, Rôle des maisons de presse (Burkina, Gestionnaire du centre national de presse Norbert Zongo).
- Cyriaque PARE, (Journaliste, Ambassade du Burkina en France)

Présidente : Diana SENGHOR, (Directrice de l’Institut PANOS Afrique de l’Ouest)

Rapporteur : Eric BERNARD (Chargé de Programme, PANOS)

Session 5 - L’impact des TIC

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 15H-16H50

Les réseaux se renforcent et se reconfigurent : ceux des diasporas dont le rôle s’affirme, ceux des commerçants internationaux. Sur le terrain de la démocratie et des droits de l’homme, le bilan est aussi prometteur et l’accès à un savoir diversifié et critique met en question certains pouvoirs établis, ceux des professeurs par exemple.

- En Afrique du Sud, la rhétorique du numérique, Nicolas PEJOUT (EHESS-IFAS, Le Cap)
- ONG et appropriation des technologies modernes, une approche historique et critique, Ken LOHENTO (ORIDEV, Bénin)
- Dans les réseaux de femmes commerçantes au Ghana, Comi TOULABOR (Directeur de recherche FNSP)
- Dans les réseaux de commerçants sénégalais, Moda GUEYE (Doctorant, Bordeaux 3)
- La créativité et l’innovation s’expriment-elles sur la toile ? Viye DIBA (Plasticien, Professeur à l’Ecole des Arts de Dakar)
- Quelle est la légalité de la téléphonie sur internet, Abdou Abbas SARR (Avocat à la cour Abidjan)
- Interactions sociales autour des usages. Cas de la République démocratique du Congo, Raphael NTAMBUE (Directeur de recherche associé au CNRS)

Président : Alioune Badara FALL (Professeur de droit, Strasbourg)

Rapporteur : Olivier De Pins (Etudiant IEP Bordeaux)

TROISIÈME PARTIE : REDUIRE LA FRACTURE, QUELS PARTENARIATS ?

Session 6 : Quels partenariats ?

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 17h-18H

Des entrepreneurs africains innovent en créant de nouvelles formes d’utilisation des NTIC, et de nouvelles démarches pour adapter les outils aux caractéristiques de leurs propres sociétés : réseaux numériques de services, interfaces visuels, Internet sur mobile, facilitation du commerce etc, quelles sont pour eux les perspectives de partenariat ?

- Nouvelles perspectives de partenariats ? Alain DUCASS (Ministère de l’Industrie)
- Comment exploiter de facon optimale les Innovations ? Oumar TOURE (Univ de Bamako)
- Créer des emplois dans les téléservices, Ibrahima DIAGNE (Chef d’entreprise, Dakar)
- Commerce équitable et développement durable, Bernard LOING (Professeur d’Université, expert auprès de l’UNESCO)

Président : Daniel DORY (Maître de Conférence, La Rochelle)

Rapporteur : Martial MAKANGA BALA (Doctorant Bordeaux 3)

JEUDI 28 AOUT 2003

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 8H30-9H30 (Suite session partenariats)

- Préparer le SMSI pour un développement harmonieux des TIC, Malik NDIAYE (Chargé TIC, Primature, Sénégal)
- De nouveaux services de paiement : Baba WONE, Tidiane SARR (Chefs d’entreprise, Dakar)
- Usage des logiciels libres, Morad ADJAOUD (Directeur commercial Iris Agency - Dakar)

Président : Daniel DORY (Maître de Conférence, La Rochelle)

Rapporteur : Martial MAKANGA BALA (Doctorant Bordeaux 3)

DEBAT SMSI 732 : FRACTURES NUMERIQUES : LE PARI DE LA SOLIDARITE : 9H30-11H20

Face à l’inégalité d’accès et de développement des nouvelles technologies dans le monde, l’objectif est clairement affiché : réduire la fracture numérique. Quelles politiques sont mises en eouvre, quels moyens sollicités ? Le NEPAD (nouveau partenariat pour l’Afrique) et la coopération décentralisée sont ils les nouvelles démarches d’intervention de la solidarité internationale ?

Didier OILLO (AUF), Pietro SICURRO (INTIF), Pierre DANDJINOU (PNUD), Adama SAMASSEKOU (pressenti Sommet Mondial), Karima Bounemra BEN-SOLTANE (pressentie CEA), Jean Paul SALON (Conseiller régional d’Aquitaine, délégué à la Coopération internationale), Jean-François SOUPIZET (Union Européenne).

Animateur : un journaliste

Référent : Annie CHENEAU-LOQUAY (Directrice de recherche au CNRS - UMR CEAN IEP)

Rapporteur : Paul LANTERI (Ingénieur des Télécommunications)

Session 7 : Comptes rendus des ateliers, bilan du programme AFRICA’NTI, recommandations et pistes de travail

RENCONTRE PROFESSIONNELLE : 15H-16H50

Présidence : Annie CHENEAU-LOQUAY et Guy BRUN


Archives contenus Archives Colloque 2003 Archives Les colloques 2007 et 2009


CEAN (UMR CNRS-IEP) Maison des Suds, 12 Esplanade des Antilles - 33607 PESSAC CEDEX - a.cheneau.loquay@sciencespobordeaux.fr

© 2006 AK-Project - Communication Interactive